Murielle Caissie

Dieppe, N.-B.

Atelier de création

Murielle Caissie, de Dieppe au Nouveau-Brunswick, pratique la peinture depuis plus d’une décennie, dans une exploration ludique du rêve, de l’imaginaire et de l’inconnu.  L’épanouissement artistique n’est jamais loin de sa pensée, et sa longue carrière d’enseignante dans le sud-est de la province, lui a permis de promouvoir l’importance des vitrines culturelles comme outil pédagogique et d’encourager dans les écoles la découverte des arts visuels et des artistes.

Native de la région de Néguac, elle transporte l’eau salée dans ses veines et nous fait goûter sa fascination pour la forêt de son enfance dans les textures de ses tableaux.  

 

‘’La campagne permet à tous nos sens de s’ouvrir et de nourrir notre monde imaginaire’’, confie Murielle.

Aujourd’hui, les abstractions à l’acrylique qu’elle produit  à l’aide de la spatule, des doigts ou du chiffon vibrent d’intensité, en accord avec sa quête de dépassement.  Les expositions de groupe et en solo, se succèdent pour elle, depuis quelques années, notamment à la Galerie de la Bibliothèque publique de Moncton et à la Galerie Assomption.  Murielle est présentement au Village des artistes de Shédiac, et une de ses œuvres a récemment été acquise par la Ville de Moncton.

 

DÉMARCHE

 

Intéressée à l’art abstrait et ses mouvements,  elle puise ses sources d’inspiration dans la lecture et la nature, dans son vécu de femme et de l’écoute de la société.   ‘’Je cherche à traduire mon univers, celui du rêve, de l’imaginaire et de l’inconnu.  Ce cheminement créatif me permet d’avancer et de me sentir libre.’’

 

Ses tableaux deviennent de plus en plus épurés.  Elle ramène la nature à l’essentiel : la ligne, la forme et la couleur.  Les contours ne sont pas définis, laissant une large place à la gestuelle et à la spontanéité.  Certains y voient des personnages, des volcans, des cascades, des fleurs.

 

Privilégiant l’acrylique, elle utilise des instruments variés, allant des doigts au pinceau, en jouant avec la spatule, en mariant le chiffon ici et là.   C’est la forme que prend la couleur appliquée qui lui ouvre la voie.   Son travail ludique s’apparente au mouvement expressionniste.  Différents matériaux de texture sont utilisés : mortier, papier de soie, sable, coton à fromage, etc.

 

Au fil des toiles, s’affirme un style de plus en plus assumé.  Elle privilégie toujours l’art abstrait, ayant comme motivation d’enrichir ses connaissances sur l’histoire de l’art, sa structure et ses fondements quant à la contribution des femmes artistes.

  • Black Facebook Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now